Le guide de votre bien-être à domicile

Gymnastique et santé

Actualités

Paris : un nouvel espace de gymnastique cérébrale

Dans le but de revaloriser le potentiel cérébral de ses patients, la neurophysiologiste Monique Le Poncin-Séac’h prévoit de mettre en place le tout premier Cérébroscope de Paris vers la fin de l’année 2013.

Un céréproscope pour tous

Ce centre de gymnastique d’un nouveau genre sera créé pour apporter des solutions efficaces contre le handicap cérébral. Ouvert au grand public, il pourra accueillir chaque jour 500 patients en quête de mieux-être cérébral à long terme et de meilleur avenir. Parmi les principales cibles de la spécialiste figurent les seniors victimes de maladies de démence et de perte de mémoire, les adultes qui font face à un changement de carrière et les jeunes en situation de difficulté scolaire.

Des méthodes efficaces

En vue de la création de son Cérébroscope, Monique Le Poncin-Séac’h a déjà élaboré des techniques d’évaluations indispensables pour mettre en place le bilan des capacités cérébrales et les méthodes d’apprentissages adaptées à chaque patient. Le neurophysiologiste vise également à tout organiser pour permettre à la personne « d’apprendre à trouver (soi)-même des solutions pour palier tout ou partie d'un handicap cérébral fonctionnel ». Les résultats de ce test de capacités cérébrales serviront de base pour les experts, les psychologues et orthophonistes du centre dans la recherche de solutions immédiates pour chacun des patients : un gym du cerveau adapté à chaque profil comme le « yi-cerveau » issue de la gymnastique traditionnelle chinoise tai-chi-chuan afin de lui permettre une meilleure maîtrise des comportements cognitifs.

Le prix

Pour un simple bilan Cérébroscope, il faudra débourser 20 euros mais le coût s’élève à 595 euros pour un stage de 2 jours dans l’organisme. Bénéficiant du soutien de la Fnim, une fédération de mutuelle, Monique Le Poncin-Séac’h mise essentiellement sur cette collaboration pour un remboursement partiel de l’intervention.